Une sortie Trail comme à la maison : Trail de l’Orneau 2015 !

Vous êtes-vous déjà retrouvé à des endroits où vous vous sentiez comme chez vous ? Moi ce fut le cas au Trail de l’Orneau ce 25 octobre 2015. Peut-être parce que ça fait la troisième année que je le cours ? Peut-être… Ou bien peut-être parce que ce dernier se déroule dans le village de mon enfance.

Une fois de plus, les organisateurs se sont surpassés pour faire du cru 2015 du Trail de l’Orneau une session de folie. Pour sa 4ème année, cette course s’est raccourcie de 24 km à 19 km  et de 50km à 33km. Peut-être dans un souci de rendre cette sortie accessible à un plus grand panel de coureurs. En plus d’avoir diminué les distances, le parcours a complètement changé. Mais ces organisateurs n’allaient pas s’arrêter là…

Afin d’éviter tout désordre le jour même, les inscriptions devaient se faire obligatoirement via le site web avant le 19 octobre. Les places étaient limitées ce qui, selon moi, permet à ce rendez-vous de garder une taille humaine, et par conséquent, rester chaleureux. Le retrait des dossards était possible soit le jour avant au magasin de Gembloux ‘Run Attitude’, soit le matin même de la course. Lors du retrait, nous recevions un petit cadeau super sympa : un magnifique petit Buff au couleur du TO.

Parlons du parcours.

Je ne vous parlerai que 33km.

Départ

10h, l’ensemble des participants se lancent à l’assaut du Trail de l’Orneau 2015. Le ciel est couvert mais cela n’empêche pas les ‘accros du cervos’ de nous accompagner de leurs élégants aéroplanes miniatures. Il ne fait pas trop frais non plus : 12°c au thermomètre. Nous sommes 815 coureurs à traverser le village de Bossière par la rue de la ferme que nous quittons très vite pour prendre le premier chemin de terre disponible. A la fin de celui-ci nous débarquons dans les bois des fours à chaud de Mazy et nous quittons déjà les coureurs du 19km.

L’itinéraire descend à travers bois en suivant des single track jusqu’à…. des cordes ! « Ils commencent fort cette année ». 2ème kilomètre et ils nous font déjà descendre des pentes via des cordes. Nous continuons notre petit bonhomme de chemin pour traverser le village de Mazy et nous diriger vers le magnifique Golf de Falnué.

Pendant près de 6km, nous nous mêlons aux golfeurs en empruntant les bords du green. C’est une vision assez chouette, car ce n’est pas tous les jours que nous pouvons emprunter un green de golf. Le dénivelé assez roulant nous permet de profiter du paysage…

Cote 1J’ai parlé trop vite, nous sortons du golf pour débouler sur une route avant d’emprunter une petite côte. C’est cet endroit que le photographe a choisi pour nous immortaliser en train de subir cette première élévation. Mine de rien on s’y était habitué au green bien roulant ! Le terrain devient plus champêtre et 2 bons kilomètres plus tard nous retraversons le village de Mazy pour nous diriger vers…. Les cordes du 2ème kilomètre ! Mais cette fois pour les monter !

Pour corsé le tout, Jean-Pol Mignon (un des organisateurs) s’était placé au sommet et mitraillait de photos nous forçant à faire un petit sourire. J Nous remontons les bois jusqu’à la bifurcation des 19/33km pour redescendre vers la carrière de Mazy. Nous nous retrouvons dans le bas de Bossière et j’aperçois le champ dans lequel, étant gamin, nous faisions de la luge. Devinez quoi ? Ils nous l’ont fait monter ! Et cela, toujours avec un photographe au sommet !

Champ rue MautienneLes 2 prochains kilomètres à travers champs seront plus roulants et nous mèneront dans le village de Corroy-le-Château. Nous coupons à travers les prairies pour nous diriger vers le magnifique château de Corroy où nous attend le premier ravito. 17km se sont écoulés.

Je dois en parler de ce ravitaillement. Afin de limiter l’impact sur l’écologie, les organisateurs avaient prévenu les runners de l’absence de gobelets jetables. Des gobelets rétractables et réutilisables étaient vendus au prix de 1€ au départ. Le ravito était assez bien garni : gaufres, chocolats, oranges, boissons isotoniques, du coca… je grignote quelque chose, remplis ma gourde et c’est reparti !

Nous quittons le parc du château pour nous lancer à l’assaut des mythiques prairies à vaches du Trail de l’Orneau. Mais non messieurs les organisateurs, après la 3ème année à la traverser vous ne m’aurez plus ! Je décide sagement de la traverser en marchant et surtout en y regardant à deux fois avant de poser mon pied n’importe où. Cela à payer, car lessivé en sortant de cette prairie les années précédentes, cette année j’en suis sorti frais comme un gardon !

Nous reprenons le chemin des bois sur un faux plat pour ensuite redescendre vers les marrais du château de Vichenet. De là, nous remontons vers Ferooz par une petite montée bien raide qui pique dans les cuisses. De Ferooz, la course nous mêne dans les bois de L’Argeau. C’est à ce moment précis que la magie du Trail de l’Orneau prend sa plus belle dimension. De la boue, des singles track, des bois et un nouveau passage dans la propriété d’un château Gembloutois. Les crampes commencent à se faire sentir et la boue nous incite à être beaucoup plus vigilants pour ne pas chuter. Suite à  ce merveilleux passage en ces bois de l’Argeau, nous remontons sur Ferooz, redescendons vers par les bois vers L’Orneau…

Jean-François et ses petits amis de l’organisation nous ont gardé le meilleur pour la fin : une magnifique montée à travers champs pour le retour vers Bossière. Et la petite vodka offerte au pied du mur ne nous aidera pas ! Heureusement, le dernier kilomètre vers l’arrivée se fera sur du plat.

arrivéeQue dire de ce trail de l’Orneau 2015 ? Je ne dirai qu’une seule chose : un immense MERCI à l’organisation de ce rendez-vous devenu incontournable ! Merci de vous donner à fond pour nous donner un évènement qui, chaque année, gagne en qualité et en plaisir tout en mettant notre région en lumière. Merci de me faire redécouvrir les contrées de mon enfance, de me les faire voir comme que je ne les connaissais pas. Merci…

Matériel utilisé pour la course.

  • Basket : Brooks Puregrit 4 (objet du prochain article)
  • Chaussettes : FALKE RU 4 CUSHION SHORT MEN running socks lightning
  • Slip : Boxer Running Homme Ekiden KALENJI
  • Short : short Kiprace trail running homme noir KALENJI
  • T-shirt : Tee shirt Running homme Kiprun Fit noir blanc KALENJI
  • Veste : Coupe-vent Crivit Sport Black/Red
  • Montre/GPS/Cardio : Polar M400 Blue
Publicités

Une réflexion au sujet de « Une sortie Trail comme à la maison : Trail de l’Orneau 2015 ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s