Trail des Bosses 2016 : à la sauce Mud Race!

Pour ma première course de l’année, j’avais décidé de commencer doucement. Un 50km sur du plat me semblait idéal pour débuter ma saison. C’est ainsi que j’ai décidé de me lancer à l’assaut du Trail des Bosses à Braine-le-Compte en Belgique (50km, 716D+).

Monsieur météo nous avait prédit qu’Eole ferait des siennes : pluie et vent était au menu du samedi 20 février 2016.

C’est ainsi que je me suis rendu au domaine « Mon plaisir » à Braine-le-Compte sur le coup de 10h. Pourquoi je vous communique l’heure (on en a rien à faire)? Et bien, pour tout vous dire, sur internet j’avais pu voir que le 25km commençait à 10h et les 40 et 50km à 11h. Mais pourquoi faire partir les petites distances avant les grandes?! Croyant que c’était une erreur, je me suis donc rendu pour 10h au départ.

2016-02-20 10.02.32 HDRUne fois sur place, je m’aperçois que j’avais bien compris : la petite distance commence une heure plus tôt que les grandes. Ce qui à eu  de grosses répercutions sur le parcours… Que donne de la pluie, de la terre et 495 participants qui passent avant vous? Une Mud Run !

 

11h arrive et voilà que les 113 courreurs du 40km et 55 courreurs du 50km se lancent. Comme prévu, le terrain est plat et boueux mais reste relativement roulant. Nous nous enfonçons dans les bois. Les single track s’enchainent, du coup la première partie du trail  est vraiment sympa !

2016-02-20 10.05.08

C’est arrivé au bout de 2,5 km de course que la course prend tout son sens. Les bosses commencent à se mêler aux chemins plats. Et la première, nous mets déjà en condition ! Une petite montée d’à peine 30m, mais tellement boueuse et pentue que des cordes sont nécessaire ! Mes Hoka One One Speedgoat feront le reste du travail !

2016-02-20 11.10.59

La suite du trail restera monotone :  champs, bois, route, champ, bois, route… Un peu trop de route à mon gout. Il ne faut quand même pas oublié que nous somme en Belgique et mise à part dans les Ardennes, il est quasi impossible de faire un trail sans passer par des sections macadamisées. Donc je ne leur en veux vraiment pas !

Petite mésaventure du jour : pour cette étape que j’imaginais boueuse, j’avais décidé de chausser mes Hoka One One Speedgoat. Très bon choix me direz-vous ! Oui c’est vrai.. Leur accroche est irréprochable. Sauf que je ne les avais mise que 2 fois 15km (ERREUR!!!). Les chaussures n’avait pas encore été « tapée » et mes pieds ne s’étaient pas encore habitués. Conclusion :  des ampoules à gogo!

Heureusement que le trail est un sport d’entraide et de respect ou le chrono n’a que peu d’intérêt. Au recoin d’un champ, je croise un coureur égaré qui venait de faire un bon km dans une mauvaise direction. Ne pensant qu’à mes pieds endolori, je lui demanda :  » Excuse-moi tu n’aurais pas des pansements? » Halleluia !  Il me répondit par l’affirmative! Et ces ainsi que Cédric Jardon (dossart 1211) me sauva mon trail ! 

Après le premier ravito, nous resterons 15km ensemble avant que ce dernier ne ralentisse à cause d’une douleur à la hanche.

2016-02-23 21.23.43

Les concurrents se dispersent petit à petit. Je reste seul pendant 10 bornes. Et malgré les Compeed que Cédric m’a gracieusement donné, mes pieds n’en peuvent plus. D’autres cloches apparaissent, rendant la course encore plus difficile.

34ème kilomètre : l’organisation nous offre le choix de choisir la distance : 40 ou 50km. En prenant en compte de l’état de mes pieds, suis-je raisonnable? Non ! C’est parti pour les 50km, j’aurai toujours l’occasion de me plaindre après! Mon mental fera le boulot.

2016-02-20 14.35.51 HDR

Il n’y pas grand chose à dire sur la suite de la course. Mise à part qu’après mon passage au dernier ravitaillement tenu part les cadets de la Marine, le temps à commencé à se dégrader. Jusque là, nous avions eu de la chance avec le temps (ciel couvert mais sans pluie et sans vent). Maintenant la pluie tombait et le vent s’était levé. Contre les éléments, ma veste Poli Kebec a été irréprochable et m’a garder bien au chaud et au sec!

Enfin l’arrivée se profile ! 50km en 5 h 45 min 39 sec.

Les points positifs : 

  • Une organisation au top ! Merci AMSTRAIL!
  • Des partenaires bienvenus: ETIXX était de la partie et nous donnait l’opportunité de remplir nos gourdes au départ et aux 3 ravitos de boisson isotonique. Des barres énergétiques nous attendait même à l’arrivée.
  • Un photographe en or : je remercie Verheye Dominique pour ses magnifiques clichés!
  • Le passage au plan incliné de Ronquière

BacRonquieres-500x338

  • Les singles track du début
  • Le T-shirt offert
  • L’inscription peu onéreuse (15 € pour 50 bornes)

Les points négatifs : 

  • Trop de chemins asphaltés
  • Deux distances presque similaires (40km et 50km).Pourquoi ne pas faire un 30km et 50km?
  • Faire partir les petites distances avant les grandes

Matériel utilisé :

Dans l’ensemble, je suis assez content de cette épreuve. Mise à part les ampoules aux pieds, ma condition physique était au top ! Cela montre que ma préparation hivernale a été bénéfique ! Ouf!

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Trail des Bosses 2016 : à la sauce Mud Race! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s