TEST : Le T-shirt manche longue selon Brubeck

Brubeck, ce nom ne vous dit peut-être rien et avant que la marque ne me contacte, je ne connaissais pas non plus. Pourtant, la marque Polonaise a de sérieux atouts pour se positionner sur le marché du sport outdoor.

C’est donc avec un t-shirt manche longue que je découvre la marque Polonaise.


Avant tout, une petite présentation s’impose! Il est assez intéressant de que Brubeck est une marque engagée et éco-responsable qui prône le circuit court. L’ensemble de l’activité est donc localisée en Pologne (de la recherche à la production proprement dite).

Leur parc industriel est super moderne, ce qui leur permets de proposer du matériel de qualité et toujours à la pointe de la technologie, le tout en limitant les frais de production et l’impact écologique.


Fiche technique

  • Tissu respirant en double couche
  • Structure tubeless ( sans coutures sur les flancs, coutures extra plates aux manches)
  • Séchage rapide
  • Zones d’aération spécifiques
  • Antiallergique et bactériostatique
  • 2 couleurs disponibles

Prise en main

Le t-shirt vous arrive bien emballé dans un bel écrin dont la couverture ressemble à la pochette d’un film de super hero. Une fois déballé et pris en main, je suis étonné. Le t-shirt est beaucoup plus fin que ce que je pensais et il est doux au touché.

dav

Le t-shirt ne présente aucune couture mise à part pour la jonction entre les bras et le buste. Le torse est cousu en un seul tenant ce qui est de bonne augure contre les frottements.

Niveau poids, le t-shirt est assez léger. A ce moment là, difficile de dire si il garde vraiment bien la chaleur vu sa densité.

Test sur le terrain

En un peu plus d’un mois,  j’ai testé ce t-shirt manche longue en différentes conditions. Par temps froids sous un coupe vent, par temps frais ou »chaud » comme unique couche ou encore comme sous couche en dessous d’un t-shirt courte manche. Il est bon a savoir que les températures d’utilisation recommandées se situent entre 5° et 15°C.

Mon premier test s’est déroulé lors d’une journée assez fraîche ou seulement 2 petits degrés pointaient le bout de leur nez. J’avais enfilé le t-shirt BruBeck sous ma Bonatti. Après une heure de sortie, je suis assez étonné. Je ne suis quasi pas mouillé : le tissu évacue assez bien l’humidité. Je n’ai pas non plus souffert du froid en début de séance et pas de la chaleur/effet de serre pendant la séance. Le tissu semble faire son job de thermorégulateur.

btf

Deuxième essai, la journée était assez fraîche et le thermomètre frisait avec le 12 ou 13 degrés. Je décide de porte le t-shirt seul sans surcouche. Les frissons de début de séance se font très vite oublié et mon corps arrive assez vite à bonne température. Le tissu est hyper agréable à porter et je ne souffre d’aucun frottement.

Troisième essai, le printemps est là et amène avec lui les premiers 20 degrés. C’est parti, je ré-enfile le Brubeck qui à avoir trop chaud et être mouillé en fin de séance. Et contre toute attente, pas du tout! Je n’ai vraiment pas trop chaud et si le t-shirt était un peu mouillé, rien de dramatique comparativement à d’autres marques.

J’ai également porté le t-shirt sous un sac (Salomon Sense Ultra 5) pour voir l’usure que cela donnerait et je n’ai relevé aucune usure.

Petite anecdote chouette à raconter, après un essai, je prends contact avec la marque pour savoir comment laver le t-shirt. Outre la faite qu’elle m’ai donné l’information demandée, elle me lance le défit de le porter durant une semaine sans le laver. Chiche! J’ai relevé le défit et j’ai été agréablement surpris : le t-shirt ne sent pas mauvais! Vous auriez fait ça avec un t-shirt Kalenji, par-exemple, cela aurait été un carnage après 1 heure! Depuis, je vous rassure, je l’ai laver quelques fois. je l’ai même, malgré contre-indication, mis au séchoir et le Brubeck en ressort toujours indemne.

Conclusion

Brubeck nous livre ici un t-shirt manche longue épatant. Il joue son rôle de thermorégulateur et ça dans n’importe quelle situation. Le tissu est agréable et la coupe près du corps évite tout frottement.

Après un mois d’utilisation à fréquence de 1 à 2 fois semaine, le t-shirt est comme à l’origine et ne souffre d’aucune usure. Et ce même avec un hydrobag par dessus.

Seul point négatif semble son prix, 67,90€… Mais pour ce prix là, vous avez un t-shirt top qualité!

Bref, il fera une très bonne alternative comme seconde couche chaude additionnelle (matériel obligatoire) sur la TDS.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s